Le Phénomène des Crop Circles ou Cercles de Blé

Le Phénomène des Crop Circles ou Cercles de Blé

 

CROP-1.jpg

 

 

Les modèles sont exécutés avec une très grande précision géométrique et avec la plus grande exactitude, comme s'ils étaient coupés au laser.  

Avant qu'ils ne soient piétinés par les visiteurs, les formations « fraîches » ont une énergie particulière. Leurs tiges coudées se trouvent délicatement portées en équilibre au-dessus de la terre laissant à peine l'espace d’un pouce entre le sol et les plantes. Elles sont placées de façon saisissante avec précision sans traces de passage de l’homme. Aucunes empreintes de pas ou de tiges cassées.  Les fleurs sensibles des plants de colza ou de lin sont complètement indemnes. Même les formations fortement imbibées par la pluie ne montrent aucune trace de boue ou de dommages. Pourtant, chaque pas laisse une empreinte dans la récolte, éliminant la rosée, écrasant les fleurs bleuâtres et cassant les tiges, particulièrement sur les plants d’oléagineuse (canola) qui est une plante fragile.  

Il s’en dégage un sentiment de paix, de bien être et, pour certain, une énergie palpable.

 

 

 

Où et Comment se forment-ils ?

 

 CROP-2.jpg

 

 

Les Crop Circles apparaissent chaque année dans le monde entier et des milliers d’entre eux ont été enregistrées en Angleterre. (Plus de six milles formations recensées sur les différents continents sans compter ceux qui ont été rapportés uniquement verbalement).

 

Rien ne laisse prévoir leur apparition.

 

CROP-3.jpg

 

Les plantes ne sont pas coupées mais étendues délicatement, parfois dans le sens des aiguilles d'une montre, d’autres fois dans le sens inverse, sur le coté ou dans n'importe quelle combinaison des trois.  A l’évidence, il y a un vortex tourbillonnant d'énergie. Ces dernières années, les modèles de «pliage » sont devenus si compliqués et si énormes, que pour les apprécier dans leurs ensembles,  il faut les observer d’avions ou d’hélicoptères, comme par exemple, les lignes de Nazca au Pérou.

Les Crop Circles sont faits avec élégance et ressemblent à un plan d'eau, avec une petite ondulation, des remous et contre-courant comme si la paille s'était liquéfiée et alors congelé dans son mouvement. 

Les épis sont souvent entrelacés et empilés en couches tout à fait distinctes, jusqu'à quatre couches profondes posées l’une sur l'autre, chaque couche allant dans différentes directions.

 

 

CROP-4.jpg

 

Les formations incorporent fréquemment différents cercles (jusqu'à deux cents dans un) de diverses tailles. Chaque Crop à son propre modèle, ce qui en fait des pièces uniques.  

Leurs centres tels des « vortex » peuvent se composer de touffes de récolte sur pied en forme de ventilateur, de nid, de remous, de "cordes" tordues, de nœuds etc.… La variété est sans fin. Parfois, les plants sont étroitement tordus qu’ils sont impossibles à défaire sans se casser complètement. Ces chef-d’œuvres, dans certains cas, semblent défier la pesanteur, résistants au vent et la pluie. 

 

Il est même possible, occasionnellement, de voir le contour de quelques formations très forte en énergie des années après la moisson (ils sont alors appelés les « ghost » - les fantômes).  Bien que les champs aient été labourés, ressemés et moissonnés plusieurs fois, les cultures suivantes prennent une texture différente, gardant une faible empreinte de la formation originale, 

Beaucoup de visiteurs ont éprouvé des effets physiques dans les formations. Dans les années passées, des défauts de fonctionnement mécaniques ont été rapportés sur les appareils photo, magnétophones, boussoles, montres...

 

Les recherches scientifiques:

 

CROP-5.jpg

 

Les Crop Circles sont des phénomènes vérifiables. Ils sont là pour tous. Il suffit de vouloir les observer puisqu’ils restent dans les champs pendant des semaines. A l’époque des moissons, ils peuvent être étudiés immédiatement. 

 

Il n'y a aucun besoin de polémiquer au sujet de leur existence, les Crop Circles existent et peuvent être analysés, photographiés et filmés.

 

La recherche scientifique continue. Elle est effectuée, sur des milliers d’échantillons de plantes et de sol prélevés dans différentes régions du monde, pour découvrir comment ils sont formés et leur effet sur la matière organique.  Les résultats de ces analyses prouvent uniformément que la composition chimique du sol est changée dans les Crop Circles et les champs sont affectées au niveau cellulaire causant de diverses anomalies dans leurs points nodaux et dans leurs cycles reproducteurs.  Leur structure cellulaire montre des signes d’une extension rapide, dans la matière même, faisant plier les tiges, parfois à 90 degrés, sans qu'elles ne soient endommagées et cependant, si les épis n’étaient pas mûrs à l'heure ou le Crop Circle se forme, ils continueront à se développer et à mûrir.

Un des domaines passionnants de recherche reste la photographie de l'eau qui a été soumise aux énergies des Crop Circles. Après avoir laissé des bouteilles d‘eau minérale dans certains Crop pendant ½ heure, les chercheurs se sont aperçus que celle-ci placée sous un puissant microscope semble refléter la forme géométrique globale du Crop dans lequel elle a été prélevée.

A partir de cette évidence, il est clair que chaque cercle possède une énergie, une impression unique et une couleur spécifique qui est transmissible à l'eau. 

 

Des prélèvements ont été effectués sur des Crop Circles réalisés, par des hommes, pour des expériences à la télévision,  celles-ci ne montrent aucune anomalie et ne révèlent pas la complexité ni les caractéristiques des formations décrites dans les paragraphes ci-dessus.

 

Malgré l'assurance des médias à vouloir démystifier le phénomène, il est évident aujourd'hui que les Crop Circles ne sont pas faits par les hommes ni avec des planches ni créé par des femmes avec des balais comme la légende du passé !

Personne n’est jamais parvenu à reproduire d'une manière satisfaisante n'importe laquelle des grandes formations qui nous fons la grâce de «décorer» les champs chaque été.

De nos jours, il est sûrement nécessaire de regarder ces apparitions de manière objective, sans crainte de l'inconnu, mais en vu de mieux comprendre la nature de notre monde. Un phénomène qui a beaucoup à nous enseigner.

 

 

 

Patrice  MARTY

 

www.savoirperdu.com

 

 

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog