Les verrues

  • LES 22 ARCANES
Cette espèce est très variable, en particulier dans la forme des feuilles et dans leurs divisions. On a décrit plus de vingt variétés. La tige dressée et ramifiée atteint 30 à 50 cm de haut. Elle est cylindrique, poilue par endroits et les blessures laissent échapper un latex jaune à orange, couleur due à son pigment, la chélidoxanthine.  Les feuilles inférieures sont pétiolées, celles du sommet sont sessiles. Elles sont molles, imparipennées et crénelées (parfois dentées), de couleur un peu glauque (surtout en dessous).  Les fleurs poussent en ombelle à l'extrémité de longs pédoncules. Elles ont environ 2 cm de diamètre, elles comportent deux sépales verts caducs, quatre pétales jaunes, et de nombreuses étamines de la même couleur que les pétales.  Après fécondation l'ovaire se transforme en capsule linéaire qui peut atteindre 5 cm de long et qui ressemble beaucoup à une gousse, aussi appelée une silique. Les graines sont petites et noires. Elles possèdent un élaïosome qui attire les fourmis qui assurent la dispersion des graines (myrmécochorie).
Cette espèce est très variable, en particulier dans la forme des feuilles et dans leurs divisions. On a décrit plus de vingt variétés. La tige dressée et ramifiée atteint 30 à 50 cm de haut. Elle est cylindrique, poilue par endroits et les blessures laissent échapper un latex jaune à orange, couleur due à son pigment, la chélidoxanthine. Les feuilles inférieures sont pétiolées, celles du sommet sont sessiles. Elles sont molles, imparipennées et crénelées (parfois dentées), de couleur un peu glauque (surtout en dessous). Les fleurs poussent en ombelle à l'extrémité de longs pédoncules. Elles ont environ 2 cm de diamètre, elles comportent deux sépales verts caducs, quatre pétales jaunes, et de nombreuses étamines de la même couleur que les pétales. Après fécondation l'ovaire se transforme en capsule linéaire qui peut atteindre 5 cm de long et qui ressemble beaucoup à une gousse, aussi appelée une silique. Les graines sont petites et noires. Elles possèdent un élaïosome qui attire les fourmis qui assurent la dispersion des graines (myrmécochorie).

Prendre un gros oignon, le creuser et y verser du gros sel,. Laisser mariner un jour et ensuite récupérer le jus dans un récipient que vous passerez plusieurs fois sur votre verrue qu devrait disparaître au bout de quelques jours.

Vous pouvez aussi écraser un oignon et de l' ail et frotter doucement chaque soir sur la verrue.

Vous pouvez aussi passer de l ' herbe aux verrues ou chélidoine sur votre verrue qui par le principe actif du latex de la plante peut agir sur les verrues ou des cors.

Elle agit également sur la circulation sanguine en élargissant les coronaires et en augmentant la tension

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog